Bienvenue chez les Pommes de Terre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Doutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
foudre001
DS Phénicienne
avatar

Messages : 4013
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Reikistjarna

MessageSujet: Doutes   Dim 28 Juil - 16:01

Donc l'année prochaine (1ère Française/5ème Belge) j'entre dans une option math/sciences avec 8h de maths et 9h de sciences (3h Physique, 3h Biologie, 3h Chimie) chaque semaine.
J'avais des réserves par-rapport aux 8h de maths mais si ça ne va pas j'ai jusqu'en novembre pour repartir en 6h, donc je me suis dit que j'allais prendre les 8h et que je verrai bien. (quand tu penses qu'en primaire je pensais que les gens qui prenaient maths fortes c'étaient des masos)

Le but étant d'entrer à l'université et de suivre 5 années d'études d'ingénieur et de déboucher dans le biomédical où je devrais pouvoir travailler sur des prothèses cybernétiques & stuff.
Alors oui c'est vraiment kewl comme job, si ça se fait j'inventerai des yeux cybernétiques et je serai la première à les porter.
Mais on va revenir à ça après, on va commencer par le début.

Partie 1 du problème : La fin de la secondaire
(On se croirait presque dans un livre uwu mais c'est pour structurer)

En 1ère et 2ème (5ème et 4ème Fr) j'avais suivi le cours de math 4h que tout le monde a avec une heure "d'activités mathématiques" où on faisait des trucs sympas avec les maths, genre on résolvait des problèmes différents, on faisait du sudoku, des châteaux cartes (euh ... non, les châteaux de cartes ça faisait pas partie du cours).

Donc jusque là, no big deal, j'ai tout passé les doigts dans le nez.

La 3ème a été différente.
Maintenant, en maths ça a été autre chose. J'avais 5h de maths comme tout le monde, plus une heure de renforcement. Là, c'était fini les petits jeux de sudoku, on passait à de la math de ouf. La prof était une sadique (il s'avère que plus tard dans l'année, j'ai découvert que sa jeune fille s'était suicidée il y a 2 ans et qu'elle reprenait le travail après 1 an de "congé". Je pense simplement qu'elle avait tourné sa haine vers le monde, mais passons je suis pas là pour parler de psychologie).
Au premier contrôle de maths, j'ai eu 5/10 et en renforcement j'ai eu un magnifique 0/10 (qui n'était pas mérité, j'aurais dû avoir au moins 4, mais passons)
Jamais sur un contrôle je n'étais descendue au-dessous de 7/10 auparavant. Heureusement qu'on les a reçu à la fin de l'heure de cours parce que j'ai pas pu retenir mes larmes plus de 10 minutes, il a fallu que ça sorte quand je suis arrivée dans la cours, puis j'ai direct couru chez l'assistante sociale. Je ne me rappelle pas si j'y suis restée une heure de cours où s'il elle a m'a donné un rdv pour revenir plus tard, mais c'est pas important.
Tout étant que je me sentais comme un pur échec sur le moment, je me sentais totalement misérable. Surtout en comptant les problèmes sociaux que j'avais en même temps : aucune entente avec les gens de la classe, mauvaise entente avec ma mère, ma soeur et ma nièce que je ne supportais pas à l'époque.

Je n'ai parlé de mes points qu'à mon père quelques jours après, comme l'assistance sociale m'avait conseillé de faire. Et on peut dire qu'il était vraiment déçu de moi. Il a décidé de garder le 0/10 pour lui mais à quand même parlé du 5/10 à ma mère, qui ne s'est pas gardé de faire savoir à quel point c'était pas normal et qu'il fallait que je me rattrape.

Pendant une bonne partie de l'année, j'ai enchaîné excuse sur excuse sur rdv chez l'assistante sociale pour éviter le cours de renfo math. J'ai voulu quitter le cours mais l'école ne le permettait pas. Mais je n'en ai quand même pas sauté beaucoup, je sautais juste quand je n'en pouvais plus. Quand ma mère a appris que j'allais voir l'assistante sociale, elle m'a interdit d'y retourner en disant que je devais lui parler à elle (c'est facile de parler à une mère qui est 24/24h occupée avec ta nièce et qui te gueule dessus quand tu pleures.)

La première période de renforcement j'ai fait un 10/20 ; à la deuxième un 9 ; à la troisième un 7. En maths, ça allait, je tournais autour de 15-16.

A partir de fin de la deuxième période, je me suis dit fuck it. Qu'est-ce qu'on s'en fout des points de renfo maths. De toutes façons, je voulait faire criminologie à l'époque, pourquoi j'aurais besoin de ça ? Je me suis murée, les échecs ne me faisaient plus rien, je m'en foutais. Je m'en foutais presque de tout d'ailleurs, ça me protégeait.
J'ai voulu laisser tomber renfo maths pour la quatrième (2ème fr) mais j'ai finalement gardé en pensant que ça allait changer.

En effet, ça a changé. Cette année, j'ai encore tourné autour de 14-15 en math, et, surprise, je me débrouillais encore mieux en renfo maths. En même temps, c'était un cours totalement différent de celui de l'année passée et la prof était très sympa.
Autant ça a augmenté en renfo, que ça a diminué en math regular. J'ai eu plusieurs échecs, plusieurs moitiés, plusieurs un peu au-dessus de la moitié. Ca m'a plutôt démoralisée au début, puis j'ai recommencé à me dire que c'était pas grave, que je ferais mieux la prochaine fois, etc ...
C'est vers la fin de l'année que j'ai décidé de m'orienter vers ingénieure, quand j'ai découvert le métier d'ingénieur biomédical. Créer des prothèses cybernétiques ? HELL YEAH, best job ever.
Quand est venu le moment de choisir les options en avril, je me suis directement dirigée vers maths 8h et sciences 9h.

On dit toujours qu'il faut au moins 75% pour espérer s'en sortir en ingénieur, je pensais que je les avais. Puis aux examens j'ai fait 19/30 en maths. On n'était pas content de moi à la maison, et ça s'en allait "Ca veut être ingénieur et ça fait ces points-là en maths ? pfffffffffff!"

Conclusion :

Maintenant, je doute. Je sens que je ne vais pas être à la hauteur des 8h de maths si je ne sais déjà pas faire avec 6h. Je sens que je vais couler et que le travail de mes rêves va filer entre mes doigts et je ne saurai plus quoi faire parce que je ne suis douée dans rien qui rapporte de l'argent et que j'aime.

Mais est-ce que c'est le travail que je veux ?

Partie 2 du problème : L'université & après

Admettons que je réussisse avec mes 8h de maths et que j'arrive à l'université. Je doute de pouvoir arriver à ça. L'unif c'est énormément de travail et énormément de gens.

Et quand bien même j'arrivais l'unif', j'ai peur que le travail d'ingénieur ne soit pas ce que j'ai espéré. J'ai peur de me retrouver au chômage, de ne pas travailler sur des projets que j'aime. J'ai peur de mes capacités, je ne sais pas si c'est fait pour moi.

Mais si je ne fais pas ingénieur, je fais quoi ? Il n'y a rien d'autre qui m'intéresse, du moins rien qui puisse me permettre de vivre. Je vais finir ma vie en faisant un travail que je n'aime pas ?

J'en peux plus, franchement. Je ne vois aucun avenir pour moi, je vois seulement que je vais tout rater et que je n'arriverai jamais à rien. Je n'ai aucun talent utile, je ne suis pas ce que la société veut, je ne vais jamais pouvoir faire quoi que ce soit de ma vie.

__________

Spoiler:
 

The body may heal, but the mind is not always so resilient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-d.forumouf.com
Superfleur
Patate en Cheffe
avatar

Messages : 1686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 17
Localisation : Dans un pays, dans une ville, dans une maison, dans un lit, sur un ordinateur

MessageSujet: Re: Doutes   Dim 28 Juil - 16:47

Bon... *Tape Marine avec sa force d'oiseau*

Marine, arrête deux secondes, tu veux, j'avoue que j'ai pas tout compris, et je ne sais pas pourquoi, mais je sais que tu as toujours réussie tous ce que tu voulais. Je sais aussi que quoi qui arrive tu vas y arriver, 8h de math ? Tu vas y arriver ! Tu es une grande travailleuse que j'admire (Bah oui), et jamais tu m'entend jamais, je te laisserais douter de toi une fois de plus !

Tu as un avenir, comme tout le monde ! Tu vas aller a l'université, tu vas faire tout ce que tu as envie ! Et j'ai envie que dans 30 ans (Ou moins), quand j'entendrais parler d'ingénieur, je me dise "Oh, mais c'est Marinette Cacahuète !" (Oui, je me souviendrais de toi)

Pis, dis moi franchement, une seule mauvaise note, sa compte tellement pour toi ? Une seule, Marine viens faire a câlin, mais pleure pas pour sa ! *Gros câlin* Promet-moi que quoi qui arrive, tu ne pleuras plus pour une mauvaise note ! Tu en as une, mais t'inquiète, tu t'es rattraper, j'en suis sûre !

Tout le monde à le droit a l'erreur, toi aussi hein ! 5/10 tu as la moyenne alors c'est déjà sa, non ?

Pour ta famille, ne t'inquiète pas on a tous une période (Ou pour certaine (Moi) c'est plus qu'une période, mais osef) comme sa !

Aller ma Marinette Cacahuète, fais un câlin a Susu' ! <3 (J'ai envie de faire des câlins a tout le monde aujourd'hui)

__________


~ J'ai peut-être passer une année de...pelote. Mais finalement, je pourrais la recommencer, je le ferais. Pour passer plus de temps avec certaine personne,  et moins avec d'autre. Répondre à certaine, et ignorer d'autre. Et surtout, j'essayerais de jamais t'avoir parler, de jamais d'avoir aimer, sachant que tout sa, n'étais rien pour toi. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monster Of Love

avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 17
Localisation : Près de Reims

MessageSujet: Re: Doutes   Dim 28 Juil - 17:01

Faut pas dire ça Smile
Moi je suis vraiment mauvais en maths, mais pourtant je veux
observer les météores, les étoiles et tout, et il faut être fort en maths, mais
je persévère et je n'abandonnerai pas! (Je veux aussi être prof d'anglais)
Baisse pas les bras Wink

__________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foudre001
DS Phénicienne
avatar

Messages : 4013
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Reikistjarna

MessageSujet: Re: Doutes   Dim 26 Juil - 21:49

Update 2 ans plus tard même si osef c'est plus pour moi que pour vous.

Après 1 mois j'ai laissé tomber math 8 et je suis repassée en 6. C'était une dure décision mais c'était la bonne. Je ramais en maths regular et le renforcement c'était beaucoup trop pour moi. Donc bye.
Bye le métier d'ingé aussi parce que si je rame en secondaire avec 6h de maths, je vais jamais m'en sortir à l'unif. Je me suis donc redirigée vers la bioinformatique, ce qui j'espère va me trouver un boulot parce que la description du truc sonne vraiment comme un ingé cheap.
J'ai survécu à la secondaire, j'en suis ressortie à force de larmes et de persévérance et de haine des maths et aussi de moi-même parfois. Début 5ème j'ai ramé puis j'ai plus ou moins pris le coche (un peu tard cela dit) en cours de route. C'était pas faramineux en maths, j'avais 13/20 à toutes mes périodes et à mes exams (sérieux je sais pas ce que j'ai fait j'ai réussi à avoir un 13/20 constant), le reste ça coulait normal. A part chimie mais chimie c'est un cas à part.
La dernière année a mal commencé. Tout était tellement identique à la 5ème, les profs, etc... le tout saupoudré de problèmes personnels et familiaux, j'ai craqué et les premières semaines ont été extrêmement difficiles parce que j'avais l'impression de continuer ma 5ème sans avoir eu de pause. Pour moi, tout avait changé, mais à l'école tout était pareil, ça donnait un décalage et rien n'allait. Je me suis améliorée au fil de l'année, j'ai décroché le prix de bio alors que ma prof était une débile, j'ai eu presque l'équivalent de 16/20 à mon examen de maths de fin d'année????? je sais pas comment j'ai fait.

Maintenant je suis inscrite à l'université en bac sciences biologiques. Et autant il y a des jours où je me dis "yay ! l'université ça va être intéressant, je sais quelle méthode de travail je vais avoir, je vais rester motivée, ça ira Very Happy Dans autant de gens je vais sûrement trouver quelqu'un qui me correspond et qui va enfin remplir la position de meilleur(e) ami(e) qui est vacante depuis plusieurs années !!!! Quand je sortirai j'écrirai mes livres en alternance avec mon boulot, et peut être qu'un jour je m'exilerai pour travailler en tant que scénariste pour jeux vidéo!" autant il y en a où je me dis "je suis pas capable de réussir à l'unif, je vais jamais y arriver, je ne vais jamais rencontrer personne qui sera à la hauteur de ce que Jujube était -est- pour moi, quand bien même j'arriverai à écrire un livre, personne ne le lira, il sera pas publié, mon avenir est un trou noir."

Franchement l'unif me fait plus peur qu'autre chose, j'ai peur parce qu'en primaire et en secondaire il m'a fallu des années avant de me faire accepter, parce que mes 3 premières années de secondaire je les ai passées presque seule et que c'était horriblement difficile et que j'ai peur que ça ne se répète encore parce que cette fois-ci, si ça recommence, ça sera encore pire, et je ne m'en sortirai pas.

__________

Spoiler:
 

The body may heal, but the mind is not always so resilient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-d.forumouf.com
Didielise
Princesse Dyria
avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 18
Localisation : Didieland

MessageSujet: Re: Doutes   Mar 28 Juil - 15:17

Je vais répondre. Je ne sais pas quand ni quoi mais je trouverais quelque chose à répondre. (•ө•)

Edit : Franchement, je n'ai pas trouvé quoi répondre. Je ne pense pas qu'on puisse t'aider mais plutôt qu'il faut juste attendre et voir ce qu'il se passe. Alors, en attendant,
FIGHTING !!!

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hellolune.com
foudre001
DS Phénicienne
avatar

Messages : 4013
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Reikistjarna

MessageSujet: Re: Doutes   Dim 8 Mai - 7:35

Update après presque un an d'unif qu'encore une fois personne va lire mais bon é_è

Ca va ... plutôt bien, je pense ? J'aime bien le train de vie de l'université, le rythme des cours me plaît bien, j'aime ce que j'étudie, j'aime les gens avec qui je suis, ... La grosse différence avec l'école secondaire c'est les évaluations. En secondaire j'avais constamment le stress de l'interro de maths de la semaine suivante, du coup c'était extrêmement rare de me voir non stressée. Cette année, c'est différent, y'a plus d'interros aussi proches l'une de l'autre, donc beaucoup moins du stress sur le long terme (on a bien les interros en fin de labo mais ça il y'a pas besoin d'étudier donc no stress).
MAIS sur le court terme c'est autre chose.
C'est à dire qu'au moment des examens j'ai l'entièreté du stress que j'aurais eu sur une période de plusieurs mois en secondaire qui me tombe dessus sur une courte période. Et ça, c'est le plus dur avec l'université. En période d'examens je fais breakdown sur breakdown, je me morfonds, je perds toute santé mentale, ... enfin bref, c'est pas beau à voir.
Mais franchement, je sais pas ce qui est le mieux entre ce rythme-là et celui de la secondaire. Avoir toute l'année plus cool mais les examens plus durs je trouve que ça équivaut le fait d'avoir un fond de stress constant.

Et donc du coup je relisais mes autres posts et finalement ... Ben j'ai eu ce que je voulais, et même plus que ça.

foudre001 a écrit:
[..] il y a des jours où je me dis "[..] Dans autant de gens je vais sûrement trouver quelqu'un qui me correspond et qui va enfin remplir la position de meilleur(e) ami(e) qui est vacante depuis plusieurs années !!!!

Quand je vois que l'année passée j'avais une anxiété monstre à l'idée de ne plus jamais avoir de connexion profonde avec quelqu'un ...

Et que maintenant ça fait 4 jours que je sors avec un gars super gentil, attentionné, et qui m'aime pour ce que je suis :3 (Zita et Mido savent qui c'est heheh)

Tout ça pour dire qu'il faut pas vous décourager. Regardez moi, j'étais effrayée, persuadée que je ne pourrais jamais réussir et que je serai à jamais seule, et voyez où j'en suis maintenant. Faut toujours garder espoir, les gars, et pas avoir peur de rêver et d'avancer dans la vie.

Mais faut pas croire non plus que tout s'est résolu du jour au lendemain. Je vais mieux, mais au fond je suis toujours une boule d'anxiété et je dois combattre tout un tas de pensées intrusives et pessimistes qui m'assaillent de partout, du style "ton copain t'aime bien maintenant mais attends qu'il en sache plus sur toi et il sera vite désintéressé". Je vais mieux, mais c'est pas optimal, l'anxiété est toujours là et je sais pas si elle partira un jour.

__________

Spoiler:
 

The body may heal, but the mind is not always so resilient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-d.forumouf.com
foudre001
DS Phénicienne
avatar

Messages : 4013
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Reikistjarna

MessageSujet: Re: Doutes   Mer 25 Jan - 22:15

foudre001 a écrit:
Mais faut pas croire non plus que tout s'est résolu du jour au lendemain. Je vais mieux, mais au fond je suis toujours une boule d'anxiété et je dois combattre tout un tas de pensées intrusives et pessimistes qui m'assaillent de partout, du style "ton copain t'aime bien maintenant mais attends qu'il en sache plus sur toi et il sera vite désintéressé".

OK alors le pire c'est que c'est exactement ce qui s'est passé et je me suis sentie super mal pendant une semaine. Good job.

MAIS

Sombrer dans le désespoir n'était plus une option, grâce à cette expérience j'en ai su un peu plus sur moi-même et un espèce de déclic s'est fait quelques semaines plus tard quand j'ai été à un barbecue avec des amis, que j'ai revu une certaine personne et que je me suis dit "patate Maryne, ça fait ses ANNEES que ce gars est sous ton patate de nez mais t'as jamais osé t'avancer parce que t'avais peur de te faire rabrouer de 1 et de perdre tout semblant d'amitié avec lui ; et de 2 que t'avais calculé que ça marcherait jamais parce qu'il était trop introverti. ALORS FUCK THIS SHIT TU FONCES TU T'EN FOUS T'AS PLUS RIEN A PERDRE"
A ce jour, je ne sais toujours pas ce qui m'a pris, je ne sais pas pourquoi ça s'est déclenché à ce moment-là, surtout que j'avais déjà tenté un rapprochement début d'année mais que j'avais fait demi tour alors que ça allait sur de bons rails parce que j'ai trop calculé ; finalement je crois qu'avec tout ce qu'il se passait y'a juste mon esprit rationnel qui s'est barré et l'instinctif a pris le dessus.
Et franchement là d'un côté j'ai envie de retourner dans le passé me foutre des baffes pour n'avoir rien tenté plus tôt, mais d'un autre côté je me dis que si j'avais foncé plus tôt ça aurait peut être pas marché.
Finalement à force d'écrire je me dis que j'ai peut-être simplement osé foncé parce qu'à ce moment là j'avais enfin l'impression de vraiment me connaître.
Mais quand il m'a dit que je l'intriguais aussi depuis un long moment mais qu'il avait jamais rien osé non plus ... dang.

Maintenant ça fait un peu plus de 5 mois et c'est le bonheur. C'est peut-être la pelote dans le monde et Drumpf Trungo me fout les jetons mais j'ai ça pour me rassurer.

Franchement, je veux pas gush, mais ce gars est tellement génial ???? Genre je ne comprends pas comment c'est possible que j'aie trouvé quelqu'un qui me corresponde autant ...... limite ça me donne même encore plus d'anxiété parce que je me dis que si je perds celui-là, je retrouverai jamais personne à sa hauteur.

__________

Spoiler:
 

The body may heal, but the mind is not always so resilient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-d.forumouf.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doutes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les faibles ont des doutes avant de prendre une décision. Les forts, eux, les ont après. Ҩ
» nabaztag n emet plus de son.
» quelques questions et doutes...
» Doutes sur la lame djinn et les transports
» [fiche de lecture] Warcraft -Legends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Dreams :: My Universe :: Entre Nous-
Sauter vers: